gototopgototop

06

Oct

2017

10 octobre : Services publics =, tous usagers Imprimer Envoyer

 

 

SERVICES PUBLICS = TOUS USAGERS

 

10 OCTOBRE = TOUS ENSEMBLE

 

 

 

Des piques -niques organisés à 12h00 - Aimargues devant les écoles publiques / - Alès devant la sous-préfecture/ - Bagnols/Cèze devant l'hôpital

Manifestation départementale à N$imes - 15h00 - Maison Carrée.

 

 

Le 10 octobre, les 9 organisations syndicales de la Fonction Publique appellent à une journée de mobilisation, pour la défense du Service Public.

 

Les suppressions de poste dans les 3 versants de la Fonction Publique entrainent des dysfonctionnements dans la qualité de Service. Malgré cela le gouvernement continue sa casse et prévoit la disparition de 120 000 emplois.

 

Aujourd’hui, tous les salariés sont des usagers de la Fonction Publique tous sont mécontents de la qualité du Service : attente, classes surchargées, routes abimées, déshumanisation, Hôpitaux engorgés, éloignement des services… sont autant de problèmes rencontrés par les usagers. Les fonctionnaires en sont bien conscients et souffrent au quotidien de ne pas avoir suffisamment de moyens pour répondre aux besoins des usagers.

 

Nous avons affaire à une véritable guerre idéologique qui n’a comme seul but d’opposer les salariés, les fonctionnaires, les retraités, les privés d’emplois… pour leur enlever des droits, des moyens, à l’image de la loi travail et des réformes publiques.

 

La Fonction Publique appartient à chacun d’entre nous, elle ne peut être gérée comme une entreprise marchande qui fait des profits. La qualité du Service Publique ne peut se résumer à toujours plus d’économie, quand elle sert le quotidien de 65 millions de Français.

 

Ce sont souvent les plus modestes qui participent le plus à la solidarité nationale au travers des différents impôts parfois cachés (TVA, Taxe sur les produits pétroliers…). Ces impôts devraient servir à financer des Services Publics de qualités pour répondre aux besoins des citoyens.

 

Au lieu de ça, ils sont majoritairement redistribués aux entreprises au nom de la préservation de l’emploi sans aucun résultat probant. Pour exemple : le Crédit Impôt Compétitivité Emploi (CICE), qui coute 40 milliards d’euros, n’a servi qu’à augmenter les dividendes des actionnaires.

 

La Cour des comptes chiffrait en 2010 à 170 milliards d’euros l’argent de nos impôts redistribué sous différentes aides aux entreprises sans aucune contrepartie et avec un chômage qui ne cesse de progresser.

Les emplois de fonctionnaires ne sont pas délocalisables et leurs revenus ne servent pas à engraisser une minorité d’actionnaires, mais bien au contraire à relancer la consommation.

De plus, il n’y a pas d’industrie qui s’installe en territoire sans Services Publics de qualité, les deux étant indissociables.

 

Pour ces raisons, la Direction de l’Union Départementale des syndicats du Gard appelle, l’ensemble des salariés/usagers à participer massivement aux rassemblements et à la manifestation :