gototopgototop
Luttes et avancées
12 nov : Les salariés de la STDG en lutte Imprimer Envoyer
Lundi, 12 Novembre 2018 10:51

 

photo site80% du personnel STDG en grève. Ce matin, 2 rassemblements à Nîmes devant les portes de la STDG et de Keolis Tango. Aucun bus n'est sorti. très forte mobilisation pour les emplois, les conditions de travail et pour l'avenir des salariés du transport.En soutien aux salariés, les camarades de l'UL de Nîmes, de l'UD, de Syngenta Aigues-Vives, de Haribo Uzès, de Mines Energie et des cheminots !

 
Lutte gagnante : le conseil des prud’hommes de Montpellier exige la réintégration d’un cheminot Imprimer Envoyer
Lundi, 17 Septembre 2018 07:22

 

 La répression syndicale se poursuit chez les cheminots avec de nombreux camarades poursuivis par la direction pour des faits qu’ils n’ont pas commis.
Cela a été encore le cas le 14 mai dernier dans la gare de Nîmes, où lors d'une opération de blocage, un des cheminots a allumé un fumigène sur les voies.
Accusé d'être à l'origine de plusieurs retards de train, le cheminot est susceptible d'être licencié pour faute grave. Après un conseil de discipline et une assemblée extraordinaire de la direction de la SNCF, la CGT Cheminots a demandé l'arrêt immédiat de la procédure de sanction. Durant tout l’été la mobilisation s’est poursuivie, une pétition a recueilli des milliers de signatures (près de 10 000).
Jeudi dernier, le jugement est tombé, le tribunal des prud’hommes est favorable à la réintégration dans son service (établissement infra logistique) de la SNCF de Nîmes. Si la SNCF ne s'exécute pas sous huit jours, elle s'expose à une astreinte de 1 000 euros au quotidien, une décision maintenue en cas d'appel.
C’est un nouveau camouflet cinglant pour la direction de la SNCF. La CGT appelle à poursuivre la mobilisation aussi sur cette question le 27 septembre, jour où la DIRECCTE se prononcera concernant l’autorisation de licenciement.

 
Préavis de grève gagnant à La Poste du Grau du Roi (30) Imprimer Envoyer
Mardi, 28 Août 2018 06:18

 

Le 9 août dernier, le personnel du centre courrier du Grau du Roi a déposé un préavis de grève illimitée à partir du 13 août.
Cette grève a été décidée suite aux multiples tentatives du personnel de dialoguer avec la direction.
La grève était prévue jusqu’à ce que les conditions de travail reviennent à la normale, avec 90% de grévistes du personnel titulaire.
Suite à ce préavis, la direction a reconnu qu’elle n’avait pas été réactive sur les demandes des agents et s’engage désormais à être plus à l’écoute afin de retrouver une cohésion sociale sur le site.
Des engagements ont été pris par la direction concernant la climatisation, la mise à jour du planning, le covoiturage, des moyens en personnel, parc auto, comblements, heures supplémentaires, le remplacement estival, le statut des agents seniors, le traitement des objets volumineux, appel au volontariat, respect des règles, etc.
La CGT a retiré le préavis, tout en annonçant qu’elle suivra attentivement le respect des engagements pris par la direction.