gototopgototop

10

Jan

2019

Communiqué de presse : DELEUP Imprimer Envoyer

 

Deulep (groupe coopératif cristal union), entreprise de fabrication de bio carburant et d'alcool de bouche, fait l'objet d'un projet de fermeture. Deulep emploie 33 salariés à st gilles dans le Gard et Port st louis du Rhone.

La nouvelle a été annoncée lors du comité d'entreprise du 22 novembre 2018.

Ce jour le 10 janvier 2019 à 9h s'est tenu un comité d'entreprise en présence des représentants du personnel de Deulep et la Direction de l'entreprise.

La Direction a été accueillie par les salariés de l'entreprise en grève à cette occasion, ainsi que de délégations de militants CGT d'entreprises du département, des citoyens de Saint-Gilles, les délégations CGT de l'union locale, de l'union départementale et de la fédération nationale. Nous soulignons également la présence de Monsieur le Maire de St Gilles.

Après 4h de discussions aujourd'hui, la Direction a été dans l'incapacité de faire des propositions descentes et ceci malgré les différentes réunions tenues depuis l'annonce du projet de fermeture de Deulep et au vu des moyens très importants du groupe CRISTAL UNION.

Depuis décembre les salariés se mobilisent et ont obtenu la désignation d'un cabinet d'expertise indépendant PROGEXA qui démontre la viabilité de l'entreprise. Contrairement à ce que soutient la Direction qui est prête à mettre plus de 5 millions d'euros pour la fermeture et 3.7 millions d'euros pour le démontage et remontage de l'unité d'alcool de bouche sur le site de Cristanol, il apparait néanmoins dans le rapport d'expertise que cette fermeture ne peut être évoquer explicitement pour raisons économiques mais bien par un choix stratégique du groupe.

Si Deulep ferme, c'est le risque de perdre plus de 100 emplois induits dans les commerces, les services, l'artisanat et les services publics sur le bassin St Gillois.

La Suite...
 

07

Jan

2019

Plan départemental de la formation syndicale 2019 Imprimer Envoyer

plan formation_2019

Pièce-jointe:
Téléchargez ce fichier (plan,_formation_2019.pdf)plan,_formation_2019.pdf[ ]1321 Kb
 

07

Jan

2019

Deleup Saint Gilles : rassemblement le 10 janvier Imprimer Envoyer

428 salariés sur 33 sont en grève depuis le 17 décembre face à leur direction qui veut fermer l’entreprise filiale de Cristal Union pourtant très rentable.

23 salariés déterminés avec leur syndicat pour exiger un autre projet d’avenir pour cette entreprise présente depuis 118 ans dans le Gard.

Les salariés, avec leur jeune syndicat, ont besoin du soutien de l’ensemble des syndicats du Gard pour peser sur leurs revendications.

Dans cette période, c’est encore par le mépris que ce capital annonce ce beau cadeau de Noël, à savoir l’éventuelle fermeture de leur outil de travail, outil de vie qui les mettra dans la précarité sociale !

Avec les salariés, le syndicat, l’Union Locale de Vauvert, l’Union Départementale du Gard la fédération de l’agro, il a été décidé que lors de la venue de la direction le 10 janvier 2019, nous allions faire entendre raison à la direction qu’un projet alternatif est viable pour maintenir le site industriel, le pérenniser et garantir l’emploi.

Lorsqu’on touche à l’emploi, lorsqu’on touche à la dignité des salariés, lorsqu’on touche à la CGT, la réponse doit être collective.

La situation nous concerne tous, du Privé comme du Public, et quelle que soit la profession.

Demain c’est peut-être votre entreprise qui sera touchée !

AUCUN MILITANT NE DOIT MANQUER A L’APPEL ! AGISSONS ENSEMBLE !

Alors ne les laissons pas seuls, aidons-les dans leur lutte en participant massivement au rassemblement le 10 janvier devant l’entreprise DEULEP à SAINT GILLES (21 Boulevard de Chanzy) à partir de 7 heures du matin précises.

 


                                

 

Pièce-jointe:
Téléchargez ce fichier (appel DEULEP.pdf)appel DEULEP.pdf[ ]474 Kb
 

10

Déc

2018

Un résultat historique ! Imprimer Envoyer

2018-12-07 ANALYSE_RESULTAT_CGT_FPH_2018Première tendance des résultats des établissement de la fonction publique hospitalière du Gard

Un résultat historique : mérite dû au travail et à l'engagement de toutes et tous qui récompense le travail accompli.

 

 

 

06

Déc

2018

Le gouvernement joue à l’incendiaire social : c’est irresponsable ! Imprimer Envoyer

 

 

La CGT s'indigne et condamne fermement l'attitude du gouvernement qui répond par la seule violence aux légitimes exigences qui s'expriment diversement dans tout le pays. La jeunesse est victime d'une répression inadmissible visant à juguler l'agglomération des exaspérations. Les lycéens qui se mobilisent contre le tri social pour l'entrée à l'université, qui veulent des moyens pour l'éducation et avoir le droit d'espérer un avenir de progrès, sont la cible d'une répression violente...

La CGT s'indigne et condamne fermement l'attitude du gouvernement qui répond par la seule violence aux légitimes exigences qui s'expriment diversement dans tout le pays.
La jeunesse est victime d'une répression inadmissible visant à juguler l'agglomération des exaspérations. Les lycéens qui se mobilisent contre le tri social pour l'entrée à l'université, qui veulent des moyens pour l'éducation et avoir le droit d'espérer un avenir de progrès, sont la cible d'une répression violente.
La CGT ne peut pas accepter que le pouvoir frappe et tape nos enfants, ceux de la République !
Gouvernements et patronat qui, depuis des années, restent sourds à tout progrès social, qui s'accaparent les richesses que les travailleurs créent, sont responsables de la désespérance qu'ils tentent de faire payer à la jeunesse.
La CGT n'a jamais prôné l'action violente. Mais, la violence est d'abord sociale, il y a urgence à augmenter le Smic à 1800 euros, les pensions, les minima sociaux, le dégel du point d'indice. Urgence à instaurer une réelle justice fiscale qui fasse contribuer les plus riches, à développer des politiques publiques de transport et logement qui répondent aux besoins de la population.

La Suite...