gototopgototop

16

Jan

2018

En Occitanie, la CGT tient en échec le forum "Action Publique" Imprimer Envoyer

 

Le 12 janvier, se tenait à Toulouse le deuxième forum gouvernemental « Action Publique 2022 ». Il n'a réuni qu'une poignée de directeurs triée sur le volet. Un très faible nombre au regard de ce que devait être « un évènement régional RH » selon la volonté gouvernementale. C'est un échec ! Gérald Darmanin n'a pas réussi à faire adhérer les personnels des trois fonctions publiques au programme de casse des services publics voulue par Emmanuel Macron.

A contrario, en moins de quatre jours, la CGT a réuni plus de 200 militants du public et du privé pour participer à un contre-forum revendicatif, porteur d'une ambitieuse fonction publique du XXIème siècle. En présence de la FSU, de plus de 40 syndicats CGT de la fonction publique territoriale, de l'Etat, de la santé, de l'action sociale, de la poste, de l'énergie ou encore de la métallurgie, la CGT tient en échec le forum « Action Publique ».

Il y a 10 ans, en plein crise économique, les services publics avaient été salués par tous comme amortisseurs de cette crise majeure. Demain, le capital veut mettre la main sur les milliards d'euros produits par les fonctionnaires dans les missions de services publics au service de l'intérêt général et des usagers.

En présence de délégations de toute l'Occitanie, d'un représentant national CGT de la fonction publique, de secrétaires départementaux d'Unions Départementales CGT (Ariège, Haute-Garonne, Gers, Hautes-Pyrénées, Tarn-et-Garonne), la CGT a réaffirmé son opposition au projet de casse du modèle social français d'Emmanuel Macron. Après la destruction du code du travail, ce sont les droits et garanties des personnels de la Fonction Publique qui sont attaqués. Bien au contraire, il faut dès à présent valoriser le point d'indice, abandonner le jour de carence, consolider le statut de la fonction publique ... Le développement de la fonction publique permet le développement de l'emploi industriel, du privé en général.

La CGT donne rendez-vous dès demain à ses militants et syndiqués pour continuer de se déployer partout dans les services et entreprises pour gagner la bataille des idées, élever le rapport de force et faire aboutir nos revendications légitimes.

Le 30 janvier, avec la CGT, les salariés des EHPAD seront dans l'action.

Toulouse, le 12 janvier 2018