gototopgototop

02

Mar

2018

JNA du 15 mars 2018 Imprimer Envoyer

tract 15mars_csg_1Le 15 mars, dites NON à la hausse de la CSG, OUI à la revalorisation de nos pensions.

 

Les rassemblements gardois du 15 mars 2018

 

NIMES: Rassemblement à 14H30 devant les arènes et marche vers la préfecture.

ALES: rassemblement à 10H30 devant la sous-préfecture.

BAGNOLS : Rassemblement à 18h av Ernest Euzeby (A côté de l'EHPAD)

Bessèges rassemblement à 10h30 devant la Mairie

  

Emmanuel Macron se vante de faire ce qu'il a promis. C'est ainsi qu'il justifie la hausse de la CSG. Mais il s'était bien gardé de préciser que cette hausse s'appliquerait non pas en fonction des pensions mais de l'ensemble des revenus des retraités. De nombreux retraités sont ainsi touchés alors qu'ils pensaient que la mesure ne leur serait pas appliquée.

Une mesure particulièrement injuste

Baisser le revenu de celles et ceux qui ont travaillé leur vie durant pour avoir le droit à une retraite méritée est indigne de la 5e puissance du monde. Rien ne justifie cette injustice. L'augmentation du pouvoir d'achat des salariés aurait pu facilement être accordée en ré¬duisant la part réservée aux dividendes sur les profits dégagés par les entreprises. Car la France bat le record d'Europe des dividendes versés aux actionnaires.

Le mépris ça suffit

Pour faire passer la hausse de la CSG, le gouverne-ment invoque la solidarité intergénérationnelle et ac-cuse les retraités qui s'y opposent de faire preuve d'égoïsme. Comme si les retraités n'aident pas leurs en-fants et petits-enfants, ne participent pas bénévolement à des activités pour pallier les carences de l'État et ne contribuent pas ainsi à la cohésion de notre société !

Une mesure dangereuse

Cela fait 30 ans que les gouvernements successifs multiplient les cadeaux aux grandes sociétés et imposent l'austérité aux salariés. Les pensions ont été « revalorisées » de 0,1 et 0,8 % en 5 ans et 2018 est annoncée comme une année blanche ! Le résultat ?

La dette, le déficit commercial, la précarité et le chô¬mage progressent ! Emmanuel Macron poursuit la même politique.

Réduire le pouvoir d'achat des retraités, non seulement va plonger des millions d'entre-eux dans la misère mais va aggraver les difficultés du pays. En ef¬fet selon le CREDOC, les seniors assurent en France 53 % des dépenses de consommation, 57 % de santé, 64 % des assurances, 51 % des biens et services, 50 % en équipement du foyer...

Réparez l'injustice en revalorisant

nos pensions!

Le 15 mars, pas moins de 9 organisations de retraités, CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR-FP, Ensemble & Solidaires-UNRPA et LSR, appellent les re-traités à manifester leur refus de la hausse de la CSG. Les députés de la majorité présidentielle l'ont voté, ils doivent s'en expliquer. Ils peuvent réparer cette in¬justice en votant la revalorisation de nos pensions. Le 15 mars nous leur demanderons de s'engager à le faire. Soyons nombreux à nous rassembler dans le maximum de villes pour faire valoir nos droits au res¬pect, notre droit à des revenus dignes de notre contri¬bution passée et présente à la richesse de la France.

Pièce-jointe:
Téléchargez ce fichier (tract unitaire action 15 mars.pdf)tract unitaire action 15 mars.pdf[ ]309 Kb
Téléchargez ce fichier (tract_15mars_csg (1).pdf)tract_15mars_csg (1).pdf[ ]825 Kb